Quel salaire pour les vendangeurs ?

 Les vendanges approchent, les recrutements ce finalisent. En ce qui nous concerne ceux-ci sont terminés. Obtenir un emploi lors de cette période est comme tout travail saisonnier fort lucratif. Mais en connaissez-vous les salaires de bases ?

Les minimas sont fixés par le syndicat viticole. Chaque employeur est ensuite libre d'appliquer un tarif supérieur mais les tarifs suivants ont été réalisés avec ce barème. Pour une semaine complète de travail, soit sept jours consécutifs, pour un paiement à l'heure et une journée de huit heures, trois tarifs sont possibles par poste.

Pour une semaine débutée le lundi :

  • Cueilleur : 696 euros brut.
  • Débardeur : 755 euros brut.
  • Pressureur : 852 euros. Brut.

Pour une semaine débutée le mardi ou le vendredi :

  • Cueilleur : 661 euros brut.
  • Débardeur : 717 euros brut.
  • Pressureur : 809 euros brut.

Pour une semaine débutée le mercredi ou le jeudi :

  • Cueilleur : 648 euros brut.
  • Débardeur : 703 euros brut.
  • Pressureur : 792 euros brut.

Il est également possible, pour les cueilleurs, de travailler à la tâche, (ce qui entre nous est recommandé cette année). Dans ce cas, suivant le rendement, un kilo cueilli rapporte entre 0,154 et 0,208 euro auquel il faut retrancher trois centimes si le cueilleur ne débarde pas lui-même mais ajouter les primes de fin de contrat. À titre d'exemple, à 500 kg par jour, une semaine de travail serait rémunérée entre 650 et 875 euros bruts.

Maintenant affutez vos sécateurs, et bon courage à tous !

4 votes. Moyenne 1.75 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site